Année

Contact avec l'extérieur

Toutes les personnes détenues disposent d’un droit de visite

non

Les possibilités de visites sont variables selon les établissements. Les administrateurs des prisons restreignent le droit de visite en raison de la surpopulation. Celle-ci entraine des problèmes d’espace et de sécurité. Le statut du prisonnier influe également en pratique. Les prisonniers politiques subissent des restrictions de leur droit de visite.
La situation insulaire de nombreuses prisons limite les possibilités de visite. Les familles n’ont pas les moyens de se déplacer aussi loin. La ferme pénitentiaire d’Iwahig est située à 600 kilomètres au large de Manille, dont certains prisonniers sont originaires. Les familles y étaient autorisées. Aujourd’hui, 20 familles vivent encore dans l’établissement1.
Les établissements suspendent parfois le droit de visite suite à des émeutes.


  1. “Life inside the Philippines’ prison without walls” dans Al Jazeera, 7 octobre 2015 (en anglais). 

Les visites conjugales sont autorisées

oui

Les femmes des hommes détenus à New Bilibid peuvent venir y passer la nuit1.


  1. “Système D dans les prisons surpeuplées des Philippines” dans Le Temps, 6 mai 2016.