Année
Contributeur(s)Community Justice Coalition

Le système pénitentiaire

Les établissements pénitentiaires sont au nombre de 111 : 85 sont gérés par l’Etat, et 9 par des sociétés privées. Il existe aussi 12 cellules aux seins des tribunaux, quatre centres de transition (établissements pour femmes avant leur libération) et un centre de semi liberté (établissement qui accueille des détenus seulement deux jours par semaine pendant la durée de la peine).

Les prisons sont généralement divisées en différents niveaux de sécurité. Les nouveaux arrivants passent par un programme d’admission pour identifier leurs besoins, le risque de suicide, de maladie mentale, de sevrage d’alcool ou de drogue.

  • Les prisons de haute sécurité détiennent les prisonniers dont l’évasion serait très dangereuse pour le public ou l’Etat.

  • Les prisons de sécurité moyenne sont normalement entourées de murs ou de clôtures de haute sécurité, mais elles autorisent les prisonniers à se déplacer plus librement dans l’enceinte de l’établissement.

  • Les prisons de sécurité minimale détiennent les prisonniers à qui l’administration pénitentiaire peut faire confiance dans des conditions ouvertes, avec moins de barrières physiques.

Une nouvelle prison de sécurité moyenne pour homme est en train d’être construite à Ravenhall, à Melbourne. La construction doit être achevée en 2017. Cette nouvelle prison doit accueillir 1000 prisonniers et a pour objectif d’engager les prisonniers à réduire leurs risques de récidive.

Un surveillant gère environ 22 prisonniers. Les surveillants doivent maintenir l’ordre et la sécurité de la prison. Ils procèdent à des fouilles, accompagnent les détenus, observent et évaluent leur comportement, sont là en cas de situations d’urgence. Ils gèrent l’équipement de sécurité, rédigent les rapports et préparent les dossiers. Les gardiens de prisons doivent aider à la réinsertion des prisonniers et doivent se conduire comme des modèles pour les détenus.

Dans le cadre de peines effectuées dans la communautée, un surveillant gère en moyenne 17 délinquants. Ce personnel est responsable des peines alternatives, telles que la liberté conditionnelle, les travaux d’intérêt général ou l’assignation à résidence.

Les travailleurs sociaux sont employés par le service pénitentiaire de chaque Etat. Ils peuvent être amenés à travailler avec des prisonniers à risque, des récidivistes et des détenus mineurs,dans le but de les aider à se réinsérer dans la société. Leur mission comprend l’évaluation et l’accompagnement des personnes.

Le personnel de santé apporte des soins, propose une aide psychologique, des consultations externes et des programmes de traitement de sevrage pour la drogue et l’alcool.

Dans tous les Etats et les territoires, excepté les Etats de Victoria et d’Australie Occidentale, les services nationaux de santé sont responsables de la santé des détenus. Dans les états de Victoria et d’Australie Occidentale, les services responsables sont respectivement ceux de la justice et de l’administration pénitentiaire.

Ratio nombre de surveillants/nombre de détenus

0,045

Ratio nombre de personnel socio-éducatif /nombre de détenus

0,013