En cas d’arrestation

Toutes les personnes gardées à vue ont le droit d’être assistées par un avocat. Les détenus étrangers ont le droit d’être assistés par un interprète. Un examen médical est effectué avec le consentement de la personne gardée à vue.

Pour connaître le lieu de détention d’un proche, les familles peuvent contacter la ligne de suivi des détenus ou l’administration pénitentiaire de chaque État.

Le gouvernement s’assure que seuls les groupes et associations de confiance aient le droit d'entrer en contact avec les détenus, afin d’éviter tout financement indépendant.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png