Année
Contributeur(s)Derrick Thulani & Sasha Gear (Just Detention International)

L'organisation

L'organisation du système pénitentiaire

Le ministère de la Justice est en charge, à travers le DCS, des établissements pénitentiaires et de l’incarcération des prisonniers en attente de procès temporairement détenus dans ses structures.

Deux établissements pénitentiaires font l’objet d’un partenariat public-privé (PPP) :

  • L’établissement pénitentiaire de Kutama Sinthumule est géré par la société américaine GEO Group,
  • l’établissement pénitentiaire de Mangaung est géré par la société de sécurité britannique G4S.

Le gouvernement reprend, en 2013, la direction de la prison de Mangaung en raison d’une détérioration de la sécurité et des conditions de vie dans la prison. G4S retrouve, en août 2014, la gestion des lieux.
Les structures pénitentiaires sont classées selon quatre niveaux de sécurité:

  • supermax
  • max
  • moyen
  • minimum

Les prisonniers sont séparés selon leur propension à s’évader et la durée de leur incarcération. Les personnes condamnées à plus de 20 ans sont confinées au niveau max durant cinq années avant que leur reclassement ne soit envisagé. Les autres prisonniers peuvent être reclassés après une période d’incarcération de six mois.

Selon une réponse du ministère de la Justice et de l’administration pénitentiaire à une question parlementaire, le coût annuel d’une incarcération par prisonnier en 2017 et 2018 est estimé, au 23 juin 2017, à 133 805 rands1.

Pour en savoir plus sur le système des visites, lisez le témoignage de Derrick Thulani, fondateur de l’association à but non lucratif Zonk’izizwe Odds Development (ZOD).


  1. Environ 8 300 € / 9 800 USD.