Date du rapport
Auteur(s)Observatoire International des Prisons - section tchadienne

Introduction

L’année 2015 est marquée par le rétablissement de la peine de mort, abolie un an auparavant. Dix personnes, accusées des doubles attentats-suicides en juin et juillet à N’Djamena, sont exécutées le 29 août. Le rapporteur spécial des Nations unies sur les exécutions extrajudiciaires, sommaires ou arbitraires considère leur procès non conforme aux standards internationaux relatifs aux droits humains.

L’administration pénitentiaire ne publie pas de données chiffrées depuis 2011. La population carcérale s’élevait, cette année-là, à 4 831 personnes. L’Observatoire international des prisons (OIP) - section tchadienne - estime le nombre des personnes détenues, en 2015, à environ 8000. Plusieurs prisons ont été construites ces cinq dernières années.

Amnesty International a publié, en 2011, un rapport sur l’état des prisons au Tchad. Les informations, pour la plupart encore d’actualité, permettent de compléter nos travaux.