Année2015

Recommandations

  1. Recruter le personnel en nombre suffisant pour assurer une gestion adéquate des établissements pénitentiaires. S’assurer qu’ils soient formés et rémunérés correctement. Aucun surveillant ne doit avoir recours à l’extorsion d’argent auprès des prisonniers et des familles pour subvenir à ses besoins.

  2. Honorer les accords établis avec des organisations internationales comme le Comité international de la Croix-Rouge. Poursuivre activement tous les cas de détournement de fonds alloués à l’administration pénitentiaire.   

  3. Etablir un mécanisme national de prévention indépendant et doté de moyens suffisants pour effectuer son travail.   

  4. Assurer la séparation de la population carcérale en catégories (femmes, enfants, prévenus, condamnés, personnes malades, personnes âgées).   

  5. Développer des programmes de réinsertion et les doter de suffisamment de moyens pour s’assurer de leur impact sur le sort des personnes privées de liberté.