Date du rapport

Introduction

La surpopulation carcérale est particulièrement prononcée, notamment à la prison centrale de Conakry où le taux d'occupation s’élève à 400 %. Le pourcentage de prévenus parmi les personnes emprisonnées est de 65 %.

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) collabore étroitement avec le gouvernement guinéen afin d’améliorer les conditions de détention. Le taux de prisonniers malnutris baisse depuis 2013 grâce au programme alimentaire élaboré par cette organisation. Ce taux est désormais équivalent à celui observable au sein de la population générale du pays.

Le gouvernement désigne, en janvier 2014, une commission pour mener une étude sur le système pénitentiaire et élaborer des recommandations. La Commission pénitentiaire du ministère de la Justice rend public son rapport en novembre 2015.