Date du rapport
Auteur(s)Observatoire International des Prisons (OIP) - section belge

Introduction

Le nombre de personnes emprisonnée diminue au cours des dernières années. Le taux d’incarcération diminue aussi, passant de 105 en 2014 à 94 en 2016. Cela s’explique par le recours aux peines alternatives, telle que le placement sous surveillance électronique. La surpopulation demeure néanmoins considérable : les prisons affichent un taux d’occupation de 109,6 %. Le principe de l’encellulement individuel n’est pas toujours appliqué.

Les étrangers sont surreprésentés dans les prisons belges : ils représentent 44,3 % de la population carcérale en 2016.

Certains établissements pénitentiaires sont vieux et mal entretenus. Trois nouveaux établissements ouvrent en 2014 et de nombreux autres projets de construction sont en cours. Le partenariat public-privé est envisagé.

D’importantes grèves de la part du personnel pénitentiaire ont lieu en 2016. Elles durent plusieurs mois et amenent à de nombreuses violations des droits envers les personnes détenues.

Les prisonniers suspectés de faits de terrorisme ou de radicalisation sont, depuis janvier 2015, systématiquement placés à l’isolement. Ces mesures sont décidées par la direction générale de l’administration pénitentiaire.

Population du pays

11 365 800

i
2017

Nature du régime

Monarchie parlementaire

Indice de développement humain

0,896

i
2016
/ PNUD