Analyse Dossier thématique

Nombreuses sont les personnes qui souffrent de troubles psychiques et qui ont commis des infractions à être détenues dans les prisons françaises. D’autres sont enfermées dans des unités pour malades difficiles ou des unités de soins intensifs psychiatriques. Différents statuts juridiques, différentes possibilités de placement, différents niveaux de soins. Quel est le sort des auteurs d’infractions qui souffrent de troubles psychiques ? 

Prison Insider et l’Unafam publient un état des lieux de la prise en charge des personnes souffrant de troubles psychiques dans huit pays européens. Prenez connaissance de la situation en France.

Lexique

CGLPL (Contrôleur général des lieux de privation de liberté) : Mécanisme national de prévention de la torture français.

CproU (Cellule de protection d’urgence) : Cellules d’isolement réservées aux personnes qui présentent un risque suicidaire.

JLD (Juge de la liberté et de la détention) : Le juge des libertés et de la détention décide du placement en détention provisoire d’une personne mise en cause par la justice. Il statue aussi sur les demandes de mise en liberté ou, au contraire, de prolongation de la détention provisoire.

SMPR (Service médico-psychologique régional) : Lieux d’accueil pour des soins librement consentis, intensifs, en ambulatoire ou en hospitalisation de jour pour les personnes détenues. Ils accueillent les personnes détenues de l’ensemble des établissements pénitentiaires de leur région.

SPIP (Service pénitentiaire d’insertion et de probation) : Services chargés d’aider à la préparation à la sortie des personnes détenues. Il contacte notamment, dans le cas d’une personne qui souffre d’un trouble psychique, le personnel médical de la prison afin d’assurer la continuité des soins.

UHSA (Unités hospitalières spécialement aménagées) : Établissements de soins placés sous l’autorité de l’administration pénitentiaire qui accueillent les personnes détenues nécessitant des soins psychiques, avec ou sans leur consentement.

UMD (Unités pour malades difficiles) : Unités spécifiques des hôpitaux psychiatriques qui accueillent des personnes présentant un danger grave pour elles-mêmes ou pour autrui.

USIP (Unités de soins intensifs psychiatriques) : Unités spécifiques des hôpitaux psychiatriques qui accueillent en urgence les cas les plus graves ou dangereux lorsque leur placement en UMD n’est pas possible, faute de places.

USMP (Unités sanitaires en milieu pénitentiaire) : Unités qui assurent les soins psychiques ambulatoires en milieu pénitentiaire.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png