Date du rapport
Auteur(s)Prison Insider

Introduction

La population carcérale au Guatemala est passée, entre 2008 et 2016, de 8 158 à 20 697 détenus. L’augmentation avoisine les 150%. Le taux de surpopulation approche les 300%.

Le nombre d’homicides dans les prisons augmente de façon significative ces dernières années. Le Centre d’enquêtes économiques nationales (Centro de Investigaciones Económicas Nacionales (CIEN), évalue, en 2016, le risque de mourir en prison douze fois supérieur à celui encouru à l’extérieur. Il était, en 2012, de trois fois supérieur.

Des groupes "d’autogouvernance" contrôlent les prisons. Ils décident des privilèges et droits accordés aux personnes détenues, souvent en échange d’importantes sommes d’argent.

Byron Lima - ancien capitaine de l’armée, condamné pour l’assassinat de l’archevêque Juan Gerardi - est considéré comme "le détenu le plus puissant du Guatemala"; il est à la tête d’un réseau d’extorsion qui implique jusqu’à Edgar Camargo, l’ex-directeur de l’administration pénitentiaire.
Lima est assassiné, le 18 juillet 2016, avec treize autres personnes, au cours d’une mutinerie dans la Granja Penal Pavón. Cet événement fait l’objet d’une importante couverture médiatique et suscite de nombreuses questions au sein de la société civile guatémaltèque sur l’état des prisons.


Cette fiche pays contient les principales informations relatives aux conditions de détention, mais demande à être enrichie. Une fiche traite de nombreux thèmes. Parcourez la fiche Belgique pour un exemple complet, afin de savoir si vous pouvez apporter votre aide sur l'une des rubriques manquantes. Puis, contactez-nous !

Population du pays

16 680 000

i
2016
/ PNUD

Nature du régime

République démocratique présidentielle

Indice de développement humain

0,64

i
2016
/ PNUD