Date du rapport
SourcesFondation for Human Rights Initiative | Prison Insider

Introduction

Le système pénitentiaire ougandais subit, depuis une dizaine d’années, de profondes modifications. La plupart des réformes sont financées par des donateurs internationaux et des ONG de défense des droits humains.

L’administration pénitentiaire ougandaise (UPS) fait preuve d’une certaine volonté de réduire les actes de torture, les mauvais traitements, le travail forcé et les conditions de vie indignes dans la plupart des prisons. Le taux de récidive en Ouganda, estimé à 30%, est le plus bas du continent africain.

La surpopulation demeure alarmante. D’importants écarts sont observés entre les conditions de vie à la prison de sécurité maximale de Luzira (Kampala), considérée comme "modèle" en Afrique, et la plupart des prisons locales du pays.