Introduction

Les Pays-Bas présentent l’un des taux d’incarcération les plus faibles constatés parmi les pays du Conseil de l’Europe. Le nombre des personnes incarcérées, jugé bas à l’échelle européenne, repart discrètement à la hausse en 2019. La crise sanitaire vient changer la donne.

Le pays mène, depuis deux ans, une politique volontariste d’aménagements des peines. Les libérations anticipées sont assorties de placements sous surveillance électronique. Le nombre de personnes détenues est, en janvier, inférieur à 9 000.

Au début de l’année, près d’un millier de prisonniers sont placés en quarantaine de façon préventive. Les établissements de Nieuwegein et Ter Appel subissent une quarantaine totale.
Ce même mois, neuf personnes incarcérées à Heerhugowaard portent plainte contre l’administration pénitentiaire. Elles revendiquent le droit de porter un masque en détention. Les responsables pénitentiaires avancent des justifications sécuritaires.

En juillet, le ministère de la Justice espère revendre la moitié (non utilisée) des 1 500 bracelets électroniques commandés pour anticiper les libérations durant la crise épidémique. Le Comité pour la prévention de la torture annonce une visite des lieux de privation de liberté pour 2022.

Les rapports des années précédentes sont disponibles ici


Population du pays

17 441 500

i

Nature du régime

Monarchie constitutionnelle

Indice de développement humain

0,944

(8/188)

i

Taux d'homicide (pour 100 000 habitants)

0,6

i