Actualité

Ukraine : surveillants et prisonniers victimes d’un système dépassé

Le bureau du procureur informe, le 17 août, qu’un détenu a tué puis démembré une inspectrice du Service pénitentiaire d’État au centre de détention provisoire (SIZO) n°21 d’Odessa. Le meurtre s’est produit dans le bloc économique du SIZO où travaillait le prisonnier.

Les proches de plusieurs détenus manifestent, le 19, devant les SIZO. Ils déclarent qu’une "répression a commencé" contre les prisonniers après le meurtre de l’inspectrice.

Le rôle de gardien est largement assuré par des femmes, même dans les prisons pour hommes, car c’est un travail mal payé que seuls les hommes peuvent se permettre de refuser.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png