Analyse Dossier thématiques

Le pays applique un moratoire sur les exécutions. Les chiffres relatifs à la peine de mort sont peu disponibles, tout comme les informations sur les conditions de détention des personnes condamnées à mort. Ces dernières sous soumises au même régime de détention que celui du reste de la population carcérale. La surpopulation ne permet pas de les isoler. Les condamnés à mort sont majoritairement détenus à la prison de Bir Moghreïn. L’établissement, situé en plein désert et à plusieurs jours de voyage de la capitale, les isole de leur avocat, de leur famille et des organisations intervenant habituellement en détention. Les soins de santé les plus élémentaires sont entravés.
Les personnes condamnées à mort ont un accès limité à l’aide juridique. Les rares avocats qui acceptent de les défendre sont souvent peu expérimentés et font régulièrement l’objet de menaces et d’intimidations. Les dysfonctionnements procéduraux sont réguliers tout au long de l’instruction et du jugement des dossiers.
Ces difficultés, bien que monnaie courante, affectent de manière disproportionnée les personnes de nationalité étrangère. Elles ont rarement accès à un interprète et à leurs autorités consulaires.

Prison Insider collecte les informations sur les conditions de détention des personnes condamnées à mort dans neuf pays. Prenez connaissance de la situation en Mauritanie.

— Les informations présentées sont principalement issues du rapport Mauritanie : le bagne au pays des sables produit par Nordine Drici pour Ensemble contre la peine de mort (ECPM) avec l’AMDH, le CSVDH et RAFAH en 2019. Des sources complémentaires ont été utilisées, elles sont mentionnées au cas par cas.
À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png