actu_oceanie.png

Source — Eglises d'Asie

Lire la fiche-pays
Actualité

Indonésie : condamné à deux ans de prison, l’ancien gouverneur Ahok renonce à faire appel

Condamné le 9 mai dernier contre toute attente à deux ans de prison pour “blasphème” et incarcéré depuis dans une cellule du quartier général des forces spéciales de l’armée indonésienne, l’ancien gouverneur de Djakarta, Basuki Tjahaja Purnama, dit ‘Ahok’, a indiqué lundi 21 mai, par l’intermédiaire de ses avocats, renoncer à faire appel.

Le lendemain, lors d’une conférence de presse, son épouse, Veronica Tan, particulièrement émue, a lu une lettre manuscrite de son mari exposant les motivations de cette décision surprenante.

Après avoir remercié ses partisans de l’avoir porté dans leurs prières et de lui avoir fait parvenir livres, lettres et fleurs, Ahok explique avoir renoncé à la procédure “pour le bien de notre peuple et de notre nation”. Chrétien convaincu, il ajoute “[avoir] appris à pardonner et accepté” cette situation. “Je place mon espoir dans le Seigneur, maintenant et à jamais”, écrit-il, en citant le psaume 123.

Les avocats de l’ancien gouverneur, qui entouraient Veronica Tan lors de la conférence de presse, ont largement commenté cette décision. L’un d’entre eux, I Wayan Sudirt, a déclaré que son client “[voulait] être au service du peuple”, ajoutant qu’Ahok “[avait] confiance en la volonté de Dieu” ; un autre, Ronny Talapessy, a indiqué qu’Ahok redoutait des violences et un ralentissement de l’activité économique du pays.

Lire l’article entier.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png