Actualité

Géorgie : tuberculose, les prisons, viviers pour les souches multirésistantes

Les prisons jouent un rôle central en tant que sites de transmission, a démontré une équipe de recherche helvético-géorgienne en Géorgie.

Les prisons géorgiennes, souvent surpeuplées et mal ventilées, se sont révélées être des foyers de transmission.

Le risque de contracter une tuberculose multirésistante en prison est 100 fois plus élevé que pour une personne vivant hors des murs de la prison“, a déclaré l’un des auteurs de l’étude, le microbiologiste Sébastien Gagneux, qui travaille à l’université de Bâle et au Swiss TPH.

Comme la plupart des prisonniers sont libérés à un moment ou à un autre, ils transportent les germes multirésistants à l’extérieur. Selon l’étude, environ un tiers des cas de tuberculose multirésistante en Géorgie sont liés à un passage en prison.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png