Analyse Rapport

France : en prison, troubles aggravés

Une enquête informe sur la situation sanitaire des personnes entrant en détention, souvent mauvaise et préoccupante.

Une enquête santé mentale en population carcérale, financée par l’Agence régionale de santé de Hauts-de-France et menée par le Centre collaborateur de l’Organisation mondiale de la santé, a cherché à mesurer l’état de santé mentale des personnes entrant en détention puis à le comparer à celui de la population adulte non incarcérée.

L’étude s’est déroulée dans huit des neuf maisons d’arrêt du Nord et du Pas-de-Calais, incluant 653 personnes majeures. Il s’agit essentiellement d’hommes, jeunes, d’un faible niveau d’étude et rarement en situation d’emploi.

Les personnes qui entrent en prison présentent des niveaux élevés de troubles mentaux, très supérieurs à ceux mesurés au sein de la population générale. Les auteurs du rapport interrogent, avec ce constat, les politiques pénales et sanitaires.

Pour en savoir plus, consultez la synthèse du rapport publiée lundi 20 novembre 2017, par F2RSM Psy (rapport complet en attente de publication) :

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png