Actualité

Etats-Unis : voici les œuvres d'art des détenus de Guantánamo, dont ils sont maintenant privés

Le Pentagone a décidé que les derniers détenus ne seraient plus propriétaires des œuvres qu’ils produisent dans le camp. Un changement de jurisprudence qui vient remettre en cause un projet à succès lancé en 2008.

La prison américaine de Guantánamo a été conçue par l’administration Bush à l’automne 2011 en réaction aux attentats du 11-Septembre et à l’invasion dans la foulée de l’Afghanistan comme une zone de non-droit. Elle se trouve dans une base militaire à Cuba hors d’atteinte des lois applicables sur le territoire des États-Unis. Les personnes qui y sont détenues, désignées sous le nom “d’ennemis combattants”, n’ont aucun droit.

Même pas, et cela est nouveau, d’être propriétaire des œuvres d’art qu’ils ont créées, rapporte le Miami Herald. Les quarante-et-un détenus toujours emprisonnés viennent de perdre tout droit sur les toiles, dessins et autres sculptures qu’ils ont réalisées au fil du temps au profit des autorités américaines. Elles appartiennent aux États-Unis qui peuvent en disposer comme bon leur semble. Une décision du Pentagone qui a pris de court prisonniers, avocats, familles et associations.

Lire l’article

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png