Actualité

États-Unis : Ndume Olatushani, "tant que je vivrai, je me battrai contre la peine de mort"

Ndume a passé 28 années en prison dont 20 dans le couloir de la mort, aux États-Unis, pour un crime qu’il n’a pas commis. Profondément marqué par la découverte du dessin et de la peinture, épaulé tout au long de sa détention par ses proches et des organisations abolitionnistes, il continue aujourd’hui à s’engager avec force contre la peine de mort au contact des jeunes.

Quelle a été votre première réaction quand vous avez appris que vous étiez condamné à mort ?

J’étais juste très en colère. Je savais que j’allais être condamné pour un crime que je n’avais pas commis. Ma seule envie était d’envoyer balader les juges et les jurés, j’étais vraiment en colère. Cette rage m’a suivi pendant les deux premières années de mon incarcération, jusqu’au moment où j’ai appris la mort de ma mère dans un accident de la route. Cela m’a obligé à me reprendre en main et à abandonner cette colère pour aller de l’avant. En fait, je pense que j’ai plutôt transformé cette colère en quelque chose de plus positif. La colère est une émotion humaine. On devrait toujours être en colère contre quelque chose. Il y a tellement d’injustices.

Lire l’interview entière.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png