Actualité

États-Unis : le gouvernement Trump veut empêcher une mineure sans-papier d'avorter en détention

Depuis septembre, une jeune fille incarcérée de 17 ans demande le droit à une IVG que le gouvernement lui refuse.

Depuis septembre, une immigrée sans-papier de 17 ans, venue aux États-Unis pour fuir la violence de son pays d’origine en Amérique Centrale, essaye d’obtenir le droit d’avorter au Texas, où elle est détenue.

Le droit à l’avortement est garanti par la Constitution américaine. Mais depuis l’élection de Donald Trump, l’agence qui supervise ce genre de cas —l’Office of Refugee Resettlement [le Bureau de gestion des réfugiés]— est dirigée par un militant anti-avortement qui a décidé que les mineures détenues n’avaient pas droit à l’IVG.

La jeune femme a donc été empêchée de se rendre à des rendez-vous médicaux. À la place, elle a été envoyée dans un «centre de crise grossesse», un établissement religieux où les patientes sont encouragées à ne pas avorter.

Lire l’article

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png