Analyse Rapport

Côte d'Ivoire: urgence

La société civile se mobilise en faveur du droit des prisonniers

L’Observatoire ivoirien des droits de l’homme (OIDH), correspondant et partenaire de Prison Insider en Côte d’Ivoire, dévoilait, jeudi 22 mars 2018 à Abidjan, son Rapport scientifique sur les lieux de détention dans les juridictions d’Abidjan, Daloa et Bouaké.

La rencontre a réuni une soixantaine de personnes qui représentaient notamment le ministère de la Justice et des droits de l’homme, la Direction générale de la Police nationale, le Commandement supérieur de la gendarmerie nationale, la Commission nationale des droits de l’homme (CNDHCI), le bureau de l’Union européenne, l’ambassade des États-Unis, l’ambassade de la France, l’ambassade de la Belgique, l’ambassade de la Suisse.

Bernard Bolze, directeur de Prison Insider, était invité et associé à la manifestation. Il revient ici sur l’importance de la démarche.

50 % des établissements ont un accès irrégulier à l'eau. Seuls 48 % ont accès à l'électricité. La prison d'Abidjan compte 6 000 détenus pour 1 500 places. Le traitement qui en résulte est dégradant et inhumain.

Imaginer, proposer, faire ensemble

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png