Actualité

Côte d'Ivoire : le régisseur limogé à cause du phénomène “Yacou le Chinois”

La cérémonie de passation de service s’est tenue le mercredi 23 décembre 2015 à huis clos et en présence d’Ouata Babacar, Directeur général des affaires pénitentiaires.

Tout comme l’un de ses prédécesseurs, Bandama Yobouet, le Capitaine Koné Hincléban est enlevé à la tête de la Maca, pour laxisme envers les agissements du détenu Yacou le chinois. Ce prisonnier règne en maitre sur la Maca.

Le 17 décembre 2015, l’ex Régisseur de la Maca a autorisé la célébration de l’anniversaire de Yacou le chinois au sein même de la prison. Prenant la parole au cours de la fête, le Capitaine Koné Hincléban s’est exprimé en ces termes : “Je sais que vous aimez beaucoup Yacou, alors ne regardez pas seulement l’homme spectacle Yacou, regardez la transformation qui est en lui et faites comme lui.”

Les régisseurs se succèdent mais “Yacou le chinois” demeure

En 2012, le régisseur Patrice Yao est débarqué de la MACA. Motif : l’évasion de 52 détenus. Bandaman Yobouet va succéder à Patrice Yao. Ce dernier ne va pas diriger la MACA pendant plus d’un an. En 2013, il est à son tour limogé par le Ministre de la Justice, Gnénéma Coulibaly.

Dans le mois de juillet 2013, une mutinerie a lieu à la MACA faisant officiellement 3 morts. Au cœur de l’émeute, le dénommé Yacou le chinois. En lieu et place du transfert de ce dernier dans une autre prison, c’est le régisseur Bandaman Yobouet qui est débarqué. Celui-ci, est remplacé par le Capitaine Koné Hincléban.

Lire l’article entier.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png