Témoignage

Côte d'Ivoire : le coût de la liberté

Récit d'une détention arbitraire

La Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA) est la plus grande prison du pays, avec trois fois plus de personnes que de places. David D. y a été enfermé 29 mois en détention provisoire. Aujourd’hui en liberté conditionnelle, il est toujours en attente de son procès. Détention arbitraire, traitements inhumains et dégradants et combat pour la justice : il témoigne de sa détention.

On me contraint seulement une fouille à palpation. Les autres subissent une fouille à nu humiliante, devant les yeux de tous.

Ils nous nourrissent très mal, nous laissent mourir, et nous empêchent de communiquer avec l’extérieur.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png