Interview

Belgique : un chemin semé d’embûches

Comment accompagner au mieux les personnes détenues souffrant d’addiction en prison ?

< image © Valentin Lombardi.

La prison est souvent le théâtre de l’aggravation des schémas de consommation de produits stupéfiants. La prise en charge des personnes détenues souffrant d’addictions est pourtant jugée très insuffisante. En Belgique, des associations prennent le relais.

L’Ambulatoire Forest propose, à Bruxelles, un accompagnement psychosocial spécialisé aux personnes justiciables qui rencontrent des difficultés liées à la consommation d’alcool, de drogues ou de médicaments. Prison Insider a rencontré son directeur Christophe Henrion et Violeta Mejia, psychologue de l’association.

— Cette interview fait partie du dossier Stupéfiant : vivre avec une addiction en prison.

Il est impossible de travailler sur la toxicomanie sans prendre en compte les à-côtés, tels que la précarité ou la cassure des liens avec les proches.

Très peu d’institutions acceptent de travailler avec des patients souffrant d’addictions, encore moins quand ils sortent de prison.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png