mapjpg_noir.jpg

Colombie : les prisonnières n'ont plus d'eau

Une source locale nous informe d'une situation irrégulière au complexe carcéral de Jamundí. Les prisonnières du quartier des femmes n'avaient plus accès à l'eau courante depuis la nuit du jeudi 14 septembre.

Nous avons appris également qu'elles n'ont pas eu accès au téléphone jusqu'au dimanche 17. Elles n'ont donc pas été en mesure d'alerter leurs proches avant cette date. La situation était extrêmement préoccupante : les prisonnières n'avaient pas non plus accès à l'eau potable. Elles ont été réduites à l'utilisation de récipients sales avec lesquelles elles récupèraient l'eau des toilettes, ou à boire dans des pots où elles gardaient des réserves. Les prisonnières étaient de toute évidence dans une grande détresse et un grand désespoir.

Nous n'avons pas, à l'heure actuelle, d'informations sur la situation dans le quartier des hommes.

Le mercredi 20, l'accès à l'eau courante a été restauré pendant trois heures par jour (durée habituelle du service). Cependant, au moins le quartier 1-B de la prison n'a toujours pas d'eau courante et seulement des quantités limitées d'eau, non potable, sont livrées dans des seaux.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png