Actualité

Vénézuela : l’horreur silencieuse des prisons pour femmes d’Amérique latine dénoncée en photos

La photographe Ana María Arévalo Gosen met en lumière les conditions carcérales terribles vécues par les détenues et leurs conséquences sociétales.

Après avoir passé quelques années en Europe, Ana María Arévalo Gosen est retournée au Venezuela en 2017, alors qu’une lourde crise économique sévissait dans son pays depuis plusieurs années. À ce moment, une étude statistique vénézuélienne estimait que 75 % de la population avait perdu plus de 8 kilogrammes à cause de l’extrême pauvreté dans laquelle était plongé le pays.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png