Actualité

Tchad : emprisonnés dans le désert

Dans la prison tchadienne de haute sécurité de Koro Toro, les manifestants emprisonnés ne pensaient "qu'à la mort".

Nadjilem* est l’un des rescapés d’un terrible périple, parfois mortel, qui a conduit plus de 600 jeunes Tchadiens, dont 83 mineurs, raflés à N’Djamena lors d’une manifestation réprimée dans le sang jusqu’à ce sinistre bagne.

Là, d’abord gardés par des co-détenus jihadistes selon les témoignages de certains, ils ont été jugés dans un procès de masse, sans avocats ni médias indépendants, après un mois et demi de détention.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png