Actualité

Salvador : des arrestations massives dans le cadre de la guerre contre les gangs

Depuis l’offensive déclarée le 27 mars par le président Nayib Bukele contre les “maras”, ces gangs qui vivent du narcotrafic et de l’extorsion, le nombre de suspects arrêtés a dépassé les 10 000 mardi 12 avril, selon la police. La population et les ONG dénoncent des excès et certaines détentions arbitraires.

La police salvadorienne l’a annoncé sur son compte Twitter en publiant des photos de détenus :

“Le mardi 12 avril, nous avons capturé 433 terroristes. Depuis le début de [l’opération] #GuerreContreBandes, nous avons mis derrière les barreaux 10 527 membres de gang.”

C’est la première fois que le Salvador procède à l’arrestation de milliers de criminels présumés en un laps de temps aussi court. Des dizaines de milliers de membres

Après une flambée d’homicides perpétrés par les gangs, qui avait fait 87 morts entre le 25 et le 27 mars, le président salvadorien, Nayib Bukele, avait décrété pour un mois l’état d’urgence dans l’ensemble du pays.

Dans la foulée, le Parlement monocaméral, largement dominé par le parti du président, avait adopté toute une série de mesures. Les droits de la défense ont été fortement réduits, la détention préventive passant de soixante-douze heures à quinze jours. En outre, les peines de prison pour les membres des “maras” ont été multipliées par cinq.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png