Interview

Religion et prison : là-haut

S’élever au-dessus des murs ? La religion représente, pour certains détenus, une manière d’échapper au quotidien

Les normes internationales reconnaissent le droit à la vie religieuse des personnes détenues et en garantissent l’exercice. Chacun doit être autorisé à poursuivre ses activités spirituelles. L’association internationale des aumôniers de prison (IPCA) vise à soutenir et fédérer les aumôniers et à promouvoir les recommandations des Nations unies. Œcuménique, elle rassemble des aumôniers de toutes confessions et de tous pays.

David Buick est aumônier protestant des prisons depuis 17 ans. Il est l’aumônier régional dans la région pénitentiaire de Rennes depuis 2011 et président de l’IPCA depuis juin 2020. Prison Insider lui pose trois questions.

Dans les pays où des pratiques religieuses sont marginalisées, l’accompagnement spirituel peut être à peine toléré par les autorités

L’aumônier a très souvent accès à tous les quartiers de la détention, jusqu’aux cellules, pour s’entretenir avec le détenu seul à seul

Le dispositif d’aumônerie offre des pistes de réflexion intéressantes qui dépassent largement les murs de la prison.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png