Actualité

Maroc : la prison de Qara de Meknès, un lieu chargé de légendes

la prison de Qara, à Meknès. Bâtie sous le règne du sultan Moulay Ismaïl, le lieu regorge d’histoires, d’anecdotes, et parfois de mythes…
Que de légendes entourent l’histoire de la prison de Qara ! Situé en plein cœur de Meknès, le lieu est une véritable machine à remonter le temps. Il a été construit lors du règne du sultan Moulay Ismaïl (1672-1727), premier de la dynastie alaouite à prendre le pouvoir au Maroc.

La prison pouvait renfermer jusqu’à 40 000 détenus

De la célèbre place Lehdime à la place Lalla Aouda, la prison Qara se trouve à la droite du mausolée Moulay Ismaïl, sur un champ clos. Difficile de s’y retrouver dans ses appellations : tantôt on l’appela « prison des chrétiens », tantôt « Sirdab » (« celliers », en français). Le nom « Qara » était celui d’un prisonnier portugais qui, dit-on, avait négocié sa liberté avec le sultan s’il parvenait à construire une prison qui pouvait renfermer jusqu’à 40 000 personnes. Ce fut chose faite.

Au premier abord, seules quelques ouvertures témoignent de la présence souterraine de cet endroit mystérieux. À peine les premiers dédales frôlés, le cœur se resserre, les yeux s’habituent peu à peu à l’obscurité ; un sentiment d’oppression comprime l’estomac. Sans les rares lumières disséminées à l’intérieur de la prison, le visiteur peut facilement se perdre, happé par les interminables corridors. Plus encore, des inscriptions sont toujours visibles sur les murs, sortes d’empreintes indélébiles du passage d’âmes égarées dans ce lieu bien lugubre.

Lire l’article entier.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png