Analyse

Les établissements pénitentiaires doivent être prioritaires pour la vaccination contre la Covid-19

Les personnes détenues doivent-elles être considérées comme un groupe prioritaire ? La question devient pressante.

L’accès équitable aux vaccins contre la Covid-19, et notamment la définition des groupes prioritaires, fait débat dans de nombreux pays. La coexistence d’une demande massive et d’une offre limitée exige des choix de la part des autorités. Ce faisant, ces dernières doivent assurer que les vaccins contribuent à “la protection et la promotion équitables du bien-être parmi tous les peuples du monde”, une norme mise en valeur par l’OMS. Dans un tel contexte, la question de l’inclusion des personnes détenues dans les groupes prioritaires pour la vaccination devient pressante.

Dans d’autres pays, la question de la priorité à donner aux personnes privées de liberté pour la vaccination ne semble pas débattue, avec le risque que ces personnes soient laissées pour compte.

opensocietyjustice.jpeg

Maïté De Rue

Open Society Justice Initiative

Maïté De Rue est juriste auprès de l’Open Society Justice Initiative pour la réforme de la justice pénale nationale. Elle s’y consacre aux réformes de la justice pénale, en particulier aux questions d’indépendance du pouvoir judiciaire.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png