Les éditos de Prison Insider

Jean Costil, mort d'une figure

Jean Costil est mort le 16 décembre dernier à Montpellier. Il avait 78 ans et donnait à penser qu’il vivrait cent ans.

Jean a eu plusieurs vies que l’article du Monde (à consulter ici) rapporte brièvement. Une vie de pasteur protestant dans les Cévennes des années 70, une vie de responsable associatif à la Cimade à Lyon, ponctuée de deux événements majeurs.

Le premier fut une longue grève de la faim, en 1981, avec Christian Delorme, “contre les expulsions de fils et filles d’immigrés”. L’autre sera l’initiative partagée, en 1983, de la Marche pour l’égalité et contre le racisme qui traversa la France pour aboutir à Paris, entourée de près de 100 000 personnes. Jean sera également à l’origine, avec Jean-Pierre Lachaise, d’une campagne nationale contre la double peine (2001-2003).

Son lien avec Prison Insider, en dehors des amitiés développées avec telle ou tel, se tisse dans son attention pour les prisonniers, son soutien financier significatif et répété et sa fonction de membre du Contrôle général des lieux de privation de liberté.

Il avait été appelé à rejoindre l’Autorité administrative indépendante à sa création, sous le mandat de Jean-Marie Delarue (2008-2014). Nous avons connu Jean furibard, insatiable, énervé, révolté contre la connerie, polémiste et rugissant. Il était aussi écoutant, attentifs aux plus jeunes, éloignés des jeux du pouvoir.

Jean avait l’habitude de réunir à la Pentecôte ses amis, lyonnais pour la plupart, dans la grande maison familiale d’Aimargues en Camargue. L’immense table sous les arbres les accueillait tous et résonnait alors des échanges sans fin ponctués de grands éclats (de rires ou pas !), d’apostrophes, d’accords et de désaccords, solubles dans le pastis, le vin rouge et autres volutes venues d’ailleurs. Deux d’entre ses amis se distinguent par la longévité de leurs liens et leur qualité. Olivier Brachet, développeur et directeur de Forum Réfugiés, a bénéficié pendant vingt ans de la présence de Jean à la présidence de l’association et de leur communauté de vue. Jean-Paul Nuñez, indomptable militant de la cause des étrangers à la Cimade de Montpellier fut l’ami réfractaire à toutes les connivences.

Nous le savions depuis sa retraite prince frugal sur ses terres hospitalières et berger de silence et de solitude consentie.
Prison Insider et son équipe adressent à ses proches et en particulier Francine, Paul et Camille et à Catherine, sa compagne, un grand salut confiant, amical et affectueux.

Bernard Bolze

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png