Actualité

Guinée : prévue pour 50 personnes, la prison de N’Zérékoré accueille actuellement plus de 300 détenus

La Maison centrale de N’Zérékoré répond-elle aux normes d’une maison carcérale? En tout cas, ce centre de détention est beaucoup décrié aujourd’hui par des défenseurs des Droits de l’Homme. C’est le cas par exemple de l’ONG les Mêmes Droits pour Tous (MDT). Selon son Coordinateur régional, Adrien Chérif, cette prison qui était faite pour 50 prisonniers, regorge aujourd’hui plus de 300 détenus.

La surpopulation des détenus de plusieurs années sans jugement, la non-catégorisation des prisonniers. Voilà entre autre des tares qui caractérisent aujourd’hui la Maison centrale de N’Zérékoré.

Pour le Coordinateur régional de l’ONG “Mêmes Droit pour Tous”, ce centre de détention ne répond à aucun critère.

“On n’a toujours attiré l’attention du Parquet de N’Zérékoré par rapport à la Maison centrale. Mais il a toujours fait semblant de faire quelque chose dans ce sens. La Maison centrale de N’Zérékoré ne répond pas aux normes d’une prison. Pendant la première République, c’était un magasin de stockage. Quand on l’a érigé en prison, la capacité d’accueil a été prévue pour 50 personnes. Mais selon les dernières statistiques qui remontent au 28 mars 2017, il y a 306 détenus qui y vivent”, déplore l’activiste des Droits Humains.

Et d’ajouter : “chaque prison obéit en principe à un régime juridique. Les prisons dignes de nom sont divisées en des quartiers, il y a le quartier des femmes à part, celui des mineurs, des majeurs. Et quand on va aussi dans la catégorie des condamnations, il y a le quartier des condamnés et des prévenus. Quand on va aussi chez les prévenus, il y a deux quartiers, les prévenus correctionnels et les prévenus criminels.”

L’’article entier semble avoir été effacé du site sur lequel il a été consulté en 2017. [mise à jour 04.01.21].

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png