Interview

Guinée : les enfants victimes du "tout répressif"

Comment respecter les droits des détenus quand les dispositifs font défaut ?

Manque de dispositifs adaptés, de professionnels formés et d’accès à l’information : autant d’obstacles à la mise en place des améliorations prévues pour le système carcéral guinéen.

Nordine Drici est fondateur du cabinet d’expertise et de conseil ND Consultance. Il travaille, depuis plus de 20 ans, sur les droits des personnes détenues à travers le monde. Il publie, dans le cadre d’un travail d’expertise et de formation pour Avocats Sans Frontières France (ASF) en Guinée (Projet RESPECT), une étude intitulée “Accès à la justice et questions carcérales en Guinée à l’aune de la transition politique”, à l’occasion de la Journée Internationale Nelson Mandela. Prison Insider lui pose trois questions.

Les normes existent, malgré des manquements. Mais même le contrôle interne n’est pas exercé.

Les mineurs restent en prison car ils ne connaissent pas leurs droits.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png