Interview

France : pauvre prison

Comment la prison nourrit la pauvreté.

La prison est un milieu de pauvres. Précarité économique, culturelle, scolaire, sanitaire… Elle est partout. En détention, 70% des personnes incarcérées s’estiment être touchées par la misère, contre 45% à l’extérieur. Les personnes détenues témoignent de leurs difficultés à se nourrir, à acquérir des besoins de première nécessité, à maintenir les liens avec leurs proches ou encore à préparer leur réinsertion.
Emmaüs France et le Secours Catholique publient, en octobre 2021, un rapport sur les liens entre la prison et la pauvreté. Celui-ci se conclut par 25 recommandations pour “sortir du cercle vicieux prison – pauvretés”. Pour prolonger la publication du rapport, un événement est organisé1, le 17 février 2022, au cours duquel Prison Insider interviendra.

Marion Moulin est chargée des questions justice et prison pour Emmaüs France. Prison Insider a souhaité lui donner la parole. Trois questions pour comprendre l’essentiel.


  1. L’événement peut être suivi en streaming. Inscription ici pour recevoir le lien de connexion. 

La précarité génère fréquemment des phénomènes de rackets, de trafics et de tensions.

La prison fonctionne aujourd’hui comme un mode de gestion de la pauvreté, à l’abri des regards.

La loi pour la confiance dans l’institution judiciaire a permis de poser les premières pierres d’un statut du travailleur détenu.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png