Actualité

Équateur : des mutineries dans trois prisons font 79 morts

Tandis que l’armée sécurisait les environs, 800 policiers ont été déployés pour reprendre le contrôle des prisons après ces violences meurtrières, sur fond de rivalités entre bandes criminelles rivales.

Les mutineries dans les établissements pénitentiaires qui tournent au massacre sont récurrentes en Amérique latine. Et la crise des prisons d’Equateur ne date pas d’hier. Mais jamais ce petit pays de 17 millions d’habitants n’avait connu un tel débordement de violence : 79 détenus ont été tués, mardi 23 février. De source officielle, les violences ont éclaté à l’aube “presque simultanément” dans trois centres pénitentiaires surpeuplés – ils le sont tous dans cette région du monde.

Selon le général Edmundo Moncayo, directeur du service pénitentiaire (SNAI), ces trois prisons accueillent 70 % de la population carcérale du pays. Les autorités attribuent les violences à des rivalités entre bandes criminelles liées au trafic de drogue.

Le président Lenin Moreno, qui n’est pas apparu en public, a dénoncé, sur son compte Twitter, “les actions violentes simultanées d’organisations criminelles”, avant d’annoncer qu’il avait “donné ordre au ministère de la défense de reprendre le contrôle des armes et des explosifs autour des centres pénitentiaires”.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png