Actualité

Cameroun : deux personnes transgenres condamnées à de la prison ferme

Cinq ans de prison ont été décidés ce mardi 11 mai à l'encontre de deux personnes transgenres pour "tentative d'homosexualité" et "outrage public aux mœurs".

Alice Nkom, la présidente de l’Association camerounaise pour la défense des droits des homosexuels (ADEFHO), est scandalisée.

C’est une décision qui relève de l’arrogance, d’un système qui se veut souverain et qui le démontre en violant ses propres engagements internationaux, ses propres lois

Alice Nkom assure poursuivre la bataille juridique en appel et “à la Cour suprême s’il le faut”.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png