Interview

Belgique  : "la prison n’est pas un lieu de soin "

L’accès aux soins en prison est défaillant. Des actions visent à y remédier.

Les personnes incarcérées présentent un état de santé, tant somatique que psychique, souvent plus dégradé que celui de la population générale. Or, la santé en prison pose de nombreux problèmes, tant structurels que logistiques : manque de diagnostic, accès insuffisant aux soins, rupture de la continuité des soins, formation inadéquate des personnels, vétusté des locaux, manque d’équipements… L’action menée par des organisations de la société civile vise à compenser les manques. Sans toutefois parvenir à y remédier entièrement.

Vinciane Saliez et Kris Meurant sont les fondateurs de l’association I.Care. L’organisation effectue, depuis 2015, des visites en prison. Elle s’attache à promouvoir la santé et améliorer l’accès aux soins en milieu fermé. Prison Insider leur pose trois questions.

La prison est un temps perdu. Elle ne peut être que négative, tant pour ceux qui y sont détenus que pour ceux qui y travaillent.

La prison c’est la peur du changement et du mouvement.

Ils tiennent les murs par leur seule volonté face au manque criant de moyens.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png