Interview

Argentine : "le système filtre les plaintes"

Les gouvernements d’Amérique latine peinent aujourd’hui à contenir l’épidémie de Covid-19 et à protéger certaines populations particulièrement exposées, telles que les minorités ethniques, les habitants des quartiers défavorisés et les prisonniers.
L’Argentine compte près de 100 000 personnes détenues et présente la troisième population carcérale du sous-continent américain.

Graciela Dubrez est présidente de la section argentine de l’Observatoire international des prisons (OIP-SA). Elle déplore depuis longtemps les conditions de détention et l’évolution des politiques pénales. Prison Insider lui pose trois questions.

Les cas de maltraitance ou de torture ne sortent pas : le système filtre les plaintes.

Tout le système est à revoir

La gestion pénitentiaire devrait être entièrement publique

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png