anete_lusina_146472_unsplash.jpg

France : l’intimité entre quatre murs

— Publié le 31 juillet 2018.

Les semaines se succèdent, les visites au parloir aussi. Un mince lien entre le dedans et le dehors, une respiration fragile, des entrevues courtes, frustrantes et sans intimité qui soumettent les liens amoureux et familiaux à rude épreuve. Certains établissements pénitentiaires disposent, en France, d’unités de vie familiale (UVF) 1. Il s’agit de petits appartements meublés de deux ou trois pièces, séparés de l’espace de détention, où la personne détenue peut recevoir, dans l’intimité, sa famille ou ses proches.

Le compagnon de Céline purge une peine de dix ans. Il est incarcéré depuis six ans lorsque la première demande d’UVF est déposée. Après des mois de visites dans des parloirs classiques, un premier séjour de neuf heures leur est accordé. Céline raconte.


  1. pour en savoir plus sur les unités de vie familiale et les parloirs familiaux, consulter le site de l’OIP-section française 

Sans permission de sortie, c’est le seul moyen dont nous disposons pour pouvoir passer un moment ensemble

Nous entendons tout ce qui se passe à l’extérieur : les portes qui claquent, les sonneries, les clefs qui tournent dans les serrures

La justice qui t’a condamné m’a condamnée à attendre ta sortie pour redevenir une femme

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png