— Publié le 29 mai 2019.

La Belgique est condamnée, le 24 avril 2019, à indemniser plusieurs détenus placés au sein de la section De-Radex à la prison d’Ittre. Ces sections visent à isoler les détenus considérés comme des recruteurs pour les milieux djihadistes.
Nicolas Cohen est avocat au barreau de Bruxelles et membre du conseil d'administration de Prison Insider. Il a déposé un recours au nom de ces personnes détenues en raison du traitement que l'État belge leur réserve. Pour lui, les conditions de détention des sections De-Radex ne sont pas justifiées. Prison Insider lui pose trois questions.

Les détenus ne prennent pas réellement l’air. Leur lieu de sortie, officiellement appelé préau, est une cage à moitié couverte par un toit en béton.

Le jugement n’est pas encore définitif. Nous allons réfléchir à une possible contestation.

Cette peur constante pousse l’administration à isoler au maximum ces personnes. C’est un véritable échec.