ethan_bodnar_785402_unsplash.jpg

Japon : le temps c’est de l’argent

Publié le 6 juin 2019.

Les jours se répètent et les heures s’égrènent lentement. Le travail permet de s’occuper, de sortir de sa cellule. Il est surtout un moyen de gagner de l’argent et de subvenir aux besoins les plus élémentaires en prison.

Geoffrey est britannique. Il est incarcéré à la prison d'Osaka. Il a 61 ans et y est emprisonné depuis 2010. Il décrit, pour Prison Insider, le travail qu’il exerce en détention.

*— En partenariat avec Prisoners Abroad**

Depuis quatre ans, je couds à la main les coutures de sous-kimonos. Les termes "ennuyeuse" et "monotone" suffisent à peine à décrire cette tâche destructrice pour l’âme et pour l’esprit !

Le salaire est entièrement, dans la plupart des cas, relatif à la durée de la peine purgée et non au type de travail effectué.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png