barreaux_baumettes.jpg

France : l’indignité en prison

—Publié le 27 mars 2018

"J'ai perdu ma mère le 6 mai 2017, l'année où je suis rentré aux Baumettes. Je n'ai pas eu le droit de participer à ses obsèques." Samy a 33 ans. Originaire de Nantes, il est incarcéré au centre pénitentiaire de Marseille, initialement pour une affaire de stupéfiants. Aujourd’hui, il est seul en cellule. Une vieille cellule de 9m2 dans le bâtiment B des Baumettes. Ceux qui l’ont croisé rapportent : "il est très maigre et souffre d’un pneumothorax."

À défaut de pouvoir s’échapper de son quotidien, Samy a décidé de le raconter.

Toute la nuit on entend le bruit des chats qui miaulent, je n'arrive pas à dormir, je n'en peux plus mais il faut faire avec

Nous serrés comme des poulets en cage. Quand un détenu est malade, ils disent que tant qu'il respire, il n'y a pas d'urgence

J'ai perdu 15 kilos durant ma détention.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png