capture_d_e_cran_2019_10_17_a_14.50.26.png

Cameroun : "certains condamnés à mort sont devenus fous"

— Publié le 17 octobre 2019.

Le nombre de condamnations à mort est en augmentation depuis 2015, suite à l’entrée en vigueur d’une loi antiterroriste. Aucune exécution n’est recensée depuis 1997. On estime, en 2018, que 330 personnes sont détenues en attente de leur exécution. La plupart est incarcérée pour actes de terrorisme à la prison de Maroua.

L’organisation Ensemble Contre la Peine de Mort publie, en 2019, la mission d’enquête "Condamnés à l’oubli : les couloirs de la mort au Cameroun". Une équipe d’avocats rencontre, entre mai et octobre 2018, 37 condamnés à mort détenus dans différentes prisons du pays. Ils témoignent de leurs conditions de détention. Nous publions ici un extrait de ces entretiens.

— L'image est issue de la publication d'ECPM.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png