Avant de partir, le policier qui l’accompagne lui indique le chemin de la gare Saint-Exupéry d’un geste du bras. La décision vient de tomber. L’homme s’en va, sac vissé sur le dos. Après de longues heures passées entre ces murs, il est libre.

Par Camille Grange

Le mardi 27 décembre 2016, Prison Insider a pu passer les barrières du centre de rétention administrative de Lyon. Pour la première fois, une journaliste a été autorisée à y pénétrer, sans accompagner une éventuelle visite d’un parlementaire