— Publié le 22 août 2019.

On estime à 5 000 le nombre de personnes dans les couloirs de la mort pakistanais ; il s’agit de l’un des nombres les plus élevés au monde.1 La population des condamnés à mort au Pakistan représente un quart de l’ensemble des condamnés à mort du monde. Les défenseurs des droits humains font régulièrement entendre leurs inquiétudes sur les dysfonctionnements du système judiciaire pakistanais, le grand nombre d’infractions passibles de la peine de mort (33) et les catégories de personnes concernées par la condamnation à mort, à savoir les plus vulnérables financièrement, les personnes souffrant de troubles psychiques et les mineurs. On ne dispose, à ce jour, d’aucune estimation du nombre de mineurs dans les couloirs de la mort.

Sarmad Ali est avocat spécialisé dans la défense des personnes vulnérables et des mineurs qui risquent la peine de mort. Il travaille dans le Pendjab, une région qui représente 89 % de l’ensemble des condamnations à mort prononcées depuis la levée, en 2014, du moratoire sur les exécutions. Prison Insider lui adresse trois questions.


  1. site de Death Penalty Worldwide 

Des mineurs ont récemment été envoyés à la potence, malgré leur jeune âge au moment des faits supposés pour lesquels ils ont été condamnés.

Le taux de suicide augmente dans les prisons pakistanaises, tout particulièrement chez les condamnés à mort.