Le photographe Bertrand Gaudillère, du collectif item, choisit chaque mois une image évocatrice d'un des sens. Prison Insider l'envoie aux prisonniers participants. Ils se trouvent en Argentine, aux États-Unis, en France, en Suisse, au Guatemala, en Ukraine, en Colombie, au Liban, en Italie, au Japon et en Belgique.

Un premier envoi pour ouvrir la correspondance qui s'étendra sur un an. L'occasion de se présenter, et pour entamer les échanges, parler du temps.

1_letemps.jpg

Le mot de Bertrand aux participants

"Cette photo pour ouvrir la correspondance, pour dire, ou plutôt montrer qui je suis...Immobile face à cette fenêtre, figé comme si le temps s’était arrêté à l’image de la pendule sans aiguille à laquelle je tourne le dos, je plonge mon regard vers la lumière de l’extérieur. J’ai ce luxe de pouvoir regarder dehors, voir la vie suivre son cours dans les soubresauts d’une année qui se termine, j’ai ce luxe de courir ou de m’arrêter, de jouer avec les heures, de les occuper, de les perdre ou de simplement les voir filer...
Bertrand.

Prison Insider vous invite à répondre aux questionnements de Bertrand Gaudillère. Comment vous-même, ressentez-vous le temps qui passe ? Comment l'expérience de l'enfermement peut-elle changer votre perception des secondes, des mois ou des années ?