actu_moyen_orient.png

Syrie : "Palmyre", chasser les fantômes

D’anciens détenus de la prison syrienne témoignent et "rejouent" leurs conditions d’incarcération cauchemardesques, entre 1986 et 2000.

Palmyre est le nom d’une prison syrienne de sinistre réputation, située à Tadmor. L’organisation Etat islamique l’a détruite le 30 mai 2015, en la faisant sauter. C’est aussi le titre d’un documentaire, coréalisé par Monika Borgmann et Lokman Slim, dans lequel une vingtaine d’anciens détenus racontent et "rejouent" leurs conditions d’incarcération cauchemardesques entre 1986 et 2000, sous le règne d’Hafez Al-Assad.

Ils endossent leurs propres rôles, ainsi que ceux des gardiens ayant perpétré violences et humiliations déshumanisantes. A propos de Palmyre, symbole de la répression syrienne où des centaines de personnes ont été tuées dans les années 1980, Amnesty International avait publié un rapport en 2001 : "La prison militaire de Tadmor semble avoir été conçue pour infliger aux détenus des souffrances et une humiliation maximales, pour les terroriser et pour briser leur moral", lisait-on dans ce document.

Lire l'article entier

Source — Le Monde

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png