actu_afrique_sud.png

Madagascar : maison de force de Tsiafahy. Surpopulation carcérale et sous effectif des agents pénitentiaires

Source - Midi Madagasikara

Normalement, la maison de force de Tsiafahy ne peut accueillir que 350 détenus. Mais à l’heure actuelle, il y a dans cette prison plus de 900 détenus.

Une surpopulation carcérale intense qui passe presque du simple au triple. "On a enregistré une hausse de 150% du nombre des prisonniers, surtout ces derniers temps. Mais il faut souligner que cette surpopulation carcérale est le problème commun de presque tous les établissements pénitentiaires de Madagascar", a confié Claude Marcel Randrianaina, directeur de la maison de force de Tsiafahy. L’idéal est, selon lui, de penser à l’élargissement de la prison. C’est pourtant un énorme défi pour l’administration pénitentiaire malgache, faute de moyens. Et le Secrétaire général du ministère de la Justice ne manque pas de dire que le budget alloué au fonctionnement des établissements pénitentiaires malgaches ne cesse de diminuer.

Lire l'article entier.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png