actu_moyen_orient.png

Liban : la prison de Roumieh, un fief pour les jihadistes de l'EI

Source - France 24

Roumieh, la prison la plus célèbre du Liban, est bien connue des jihadistes. Et pour cause : plus de 500 d'entre eux, accusés de terrorisme, sont détenus dans cet établissement du nord de Beyrouth. Partisans de l’organisation de l’État islamique (EI), du Front al-Nosra, ou de groupuscules jihadistes, ils étaient tous, jusqu’au début de l’année, enfermés ensemble dans l'une des ailes de la prison.

Ainsi, la "libération de Roumieh" est devenue un thème récurrent dans les vidéos de propagande de l'EI. En janvier, deux attentats à la bombe ont visé le quartier alaouite de Jabal Mohsen à Tripoli, dans le nord du pays. Sur les portables des kamikazes, des appels ont été passés vers la prison. L'attentat aurait été commandité depuis le bloc B, l'aile où les détenus islamistes et ceux accusés de terrorisme évoluent en quasi autonomie.

En réaction, les forces de sécurité libanaises investissent le bâtiment et en prennent le contrôle au bout de plusieurs heures de raid. Et ce qu'ils y découvrent dépasse leur imagination : un "centre d'opérations", avec ordinateurs, téléphones 4G et satellites, mais aussi une cafétéria autogérée et même un barbier.

Lire l'article en entier.

À nos côtés

Don mensuel

Agir
Contribuer
Diffuser
Développer
mockups_devices_fr.png